Episode 8 : Des pubs faites à la maison


Avant d’être génialement nazes, les pubs T-Shirt Store étaient tout simplement nulles. Oui FM puis très vite Radio Nova, allaient être les vecteurs uniques de nos campagnes radiophoniques mais il nous fallait avant tout un spot. La création coûtait un peu d’argent et comme au début on n'en avait pas, il fallait le réaliser nous même (c’est un peu l’esprit T-Shirt Store de tout réaliser nous mêmes). Yohan, un bon ami, fut un soutien très apprécié au début de l’aventure (on reparlera de lui plus tard). Tous les soirs il téléphonait pour connaître le nombre de ventes et quand il n’y en avait pas, il remontait le moral. Son frère oeuvrait dans la musique et disposait chez lui d’un peu de matériel semi pro. Il possédait notamment un DAT. Ce fut donc dans sa chambre assis sur un coin de lit avec un collant tiré sur un cintre pour limiter les crachotements sur le micro que la première pub fut enregistrée. Je vous avoue que je ne m’en souviens plus. Le DAT doit être quelque part mais nous n’avons plus de lecteur pour le jouer. Ce dont je suis certain c’est qu’elle devait être atrocement nulle. Le son était de mauvaise qualité (forcément), l’écriture et le style étaient en décalage total avec les pubs formatées du moment. Pourtant, malgré tous ces défauts, la diffusion commença et les premières commandes arrivèrent. N’oubliez pas que les deux premières années, les commandes devaient être envoyées par courrier accompagnées d’un règlement par chèque ! Certains clients ajoutaient des commentaires pour nous féliciter mais d’autres demandaient pourquoi  « les pubs étaient-elles aussi mauvaises » ? Voila comment est venue l’idée de tirer avantage de la situation : faire d’un inconvénient un avantage. Pourquoi ne pas faire croire que si les pubs étaient nazes, c’était juste fait exprès ? Ainsi naquit le slogan « des pubs nazes des t-shirts supers ».
Le succès de T-Shirt Store doit beaucoup à la notoriété des pubs mais nous aurons l’occasion d’y revenir. Quelques mois après son lancement T-Shirt Store, l’équilibre était encore fragile mais les premiers clients nous faisaient confiance, un réseau d’amis nous soutenait il fallait « persévérer » comme l’écrivent les profs sur les bulletins.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Episode 5 : Faudrait peut-être savoir dessiner

Episode 11 : Le déménagement

Episode 4 : Merci Fabrice